J’en parle déjà un peu lorsque je vous raconte mon histoire et ma vision de la vie d’un trader indépendant.

Tout le monde peut devenir trader indépendant.

Mais il n’est pas donné à tout le monde de devenir un bon trader.

Pour une grande majorité de débutants, les premiers pas dans le trading et en particulier sur des marchés comme celui du Forex s’apparentent souvent à un cycle infernal :

  • Commencer par ouvrir un compte de trading avec un capital faible en pensant rapidement gagner de l’argent.
  • Perte de tout son capital puis prise de recul pour suivre une vraie formation au trading.

Voir tout simplement être dégouté du trading et penser que le trading est une arnaque pure et simple !

Bon toutes les histoires ne se déroulent pas de la sorte (et heureusement). En tout cas la votre sera différente !

Dans cet article, je vous présente les aspects importants (d’après-moi) pour devenir un trader indépendant rentable.

Trouver son style de trading

Avant d’ouvrir un compte chez un Broker ou même entamer une formation de trading, trouver votre style de trading est fondamental.

Vous pouvez adopter l’un des différents styles suivants :

[wptb id=105]

Comme vous l’aurez constaté, le trader de court terme (appelé le « scalper ») et le trader de long terme (appelé le « swing trader ») auront besoin d’un capital plus important :

  • Le scalper parce qu’il vise des micro-gains répétés, et qu’il faut donc investir beaucoup sur chaque transaction.
  • Le swing trader parce qu’il doit avoir suffisamment de matelas pour amortir les variations de cours quotidiennes, les tendances de fond ntant linéaires et sujettes à volatilité.

Sachez que ces deux styles sont très appréciés par les gros intervenants.

J’entends par là les fonds spéculatifs et les banques d’investissement. Ces dernières font beaucoup de scalping. Les gestionnaires de fortune et les gros investisseurs apprécient plus le long terme.

Entre les deux extrêmes, une part importante de traders particuliers (appelés les « daytraders ») choisissent généralement de tabler sur des trades journaliers. C’est ce que j’ai fait durant de nombreuses années.

Réfléchir à son capital de départ

Je me répète. (mais c’est la base de toute bonne pratique éducative non?)

La question du style de trading est donc étroitement liée à celle de votre capital de départ.

Fin 2015, le broker Forex britannique FXCM a publié une étude sur les performances de ses clients.

Il en ressortait les éléments suivants :

  • 21% des traders sont gagnants lorsque le capital de départ est inférieur à 1 000 $
  • 33% des traders sont gagnants lorsque le capital de départ est entre 1 000 $ et 5000 $
  • 37% des traders sont gagnants lorsque le capital de départ est supérieur à 5000 $

Les traders débutants ont tendance à faire leurs premiers pas avec un petit compte … Or visiblement, les petits comptes ont tendance à partir plus rapidement en fumée.

C’est tout à fait compréhensible.

Examinons la marge de manœuvre d’un trader sur le marché du Forex selon son capital de départ. Je prend pour exemple ce marché car c’est celui sur lequel j’ai le plus tradé.

Trading Forex sur EUR/USD : marge de manoeuvre selon votre capital de départ:

[wptb id=106]

S’il trade essentiellement la paire EUR/USD (recommandée pour les débutants), il saura que chaque mouvement du cours, exprimé en pip, vaudra 10 $ (environ 8 € sur un compte en euros).

En supposant qu’on ne trade que des micro-lots (0,01 lot soit 1 centième du lot standard), chaque pip vaudra 0,10$ (environ 0,08 €).

Un compte avec 200 € de capital est donc fortement contraignant car au bout de 2500 pips perdus, votre compte sera retombé à 0€. Ca semble peut être du jargon mais cet exemple sert à vous montrer quand quelques trader

Pour apprendre il faut investir et accepter le risque ainsi que l’on peut être amené à perdre des trades.

On le répète l’objectif n’est pas de gagner tous les trades mais d’en gagner plus qu’on en perd! 

Pour faire de bons débuts au trading Forex, un capital de 1 000 € représente donc le strict minimum.

Toutefois, il faut aussi mettre tout cela en perspective et réfléchir à votre objectif au moment d’ouvrir votre compte de trading.

Est-ce pour vous former d’abord ? Est-ce pour avoir un complément de revenus ? Ou est-ce pour véritablement vivre du trading ?

Les implications sont différentes, et nous reprenons notre exemple précédent pour illustrer cela :

[wptb id=110]

Peu de traders sont finalement capables de vivre du trading, pour la simple et bonne raison qu’il est nécessaire d’avoir un capital de l’ordre de 250 000 à 500 000€ pour générer des revenus confortables sans risquer de perdre son capital de départ du jour au lendemain.

Pour vous verser 2 500 € par mois, et dans l’hypothèse d’un rendement de 10%, il vous faudra compter au moins 250 000 € !

N’oubliez pas non plus que la fiscalité réduit vos gains bruts …

Or, vivre du trading exige généralement une maîtrise réelle, ce qui signifie être gagnant depuis plusieurs mois sur les marchés financiers.

Autrement dit, le trading ne doit plus avoir de secrets, votre stratégie de trading est en place et a fait ses preuves, vous attendez simplement les opportunités de trading et déroulez quasi-mécaniquement votre stratégie.

Développer une stratégie de trading

Globalement, une stratégie de trading comporte 6 éléments :

[wptb id=111]

Le timeframe (période de trade) dépend évidemment de votre style de trading.

Les scalpers vont chercher 5 à 10 pips par trade, au prix d’allers et retours constants durant la journée.

Les swing traders chercheront plutôt des gains de 1000 à 2000 pips, sur des trades de plusieurs semaines.

Une stratégie de trading s’appuie aussi sur des indicateurs techniques.

Par exemple les indicateurs de tendance les plus utilisés pour trader le Forex sont :

  • Les Moyennes mobiles
  • L’indicateur Ichimoku Kinko Hyo
  • L’indicateur ADX
  • Les Bandes de Bollinger
  • L’indicateur Parabolique SAR

L’indicateur de confirmation sert à filtrer les signaux et à rendre l’analyse encore plus précise.

C’est en utilisant ce type d’indicateurs et un bon logiciel de trading tel que prorealtime ou metatrader 4 que progressivement vous mettrez en place des routines efficaces.

Enfin le niveau de risque correspond à un pourcentage de votre capital que vous exposez à un trade perdant.

Il est recommandé de fixer un niveau de risque par trade entre 0,5% et 2% du capital. Cela signifie par exemple que si vous souhaitez risquer 100 € sur un trade, vous miserez 20 € et couperez la position lorsque votre perte aura atteint -80 €.

Ce montant correspond à la marge de manœuvre pour donner un peu de répit à votre trade, mais en même temps, ne pas trop risquer sur un trade.

La sortie d’un trade peut se faire de plusieurs manières. Certains préfèrent sortir sur un nombre de pips fixe, quel que soit le scénario. D’autres fixent un niveau de prix à atteindre pour clôturer automatiquement leur trade.

D’autres encore laissent courir leurs gains, et utilisent un stop suiveur pour couper automatiquement la position quand le marché se retourne. D’autres enfin attendent une invalidation, c’est-à-dire la fin d’une tendance pour couper leur position.

Bref vous l’aurez compris, devenir trader indépendant demandent d’avoir constitué deux éléments essentiels :

  1. Un capital solide qui vous permettent de couvrir votre risque
  2. Avoir développé une stratégie de trading eff

 

En conclusion

Devenir trader et durer dans le métier ne s’improvise donc pas, quel que soit votre actif – actions, indices, devises, crypto …

Tout le monde peut devenir trader en herbe, ouvrir un compte chez un courtier comme eToro et commencer à placer 10-20€ sur différentes paires de devises en suivant des signaux de trading achetés à un trader sur Telegram …

Comment devenir trader pro rentable et durable : là est la question essentielle.

Cet article vous a présenté seulement 3 aspects essentiels pour que vous sachiez la direction à suivre.

Mais il faudrait tout un livre pour les aborder tous, et suffisamment en détail. L’analyse technique, l’analyse fondamentale, le money management, les plateformes de trading (MetaTrader, cTrader …), le choix du courtier Forex ou du broker CFD (eToro, FXCM), les bons cours de trading à suivre …

👉 C’est pour cette raison que je vous recommande de démarrer par une formation pour vous donner les bases pour devenir Trader Indépendant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.